×

Descriptif

[b]Le projet :[/b] Le projet est situé dans les Montagnes neuchâteloises, à quasi équidistance des centres-villes du Locle et de La Chaux-de-Fonds. En s’attachant à un axe routier majeur qui relie les deux chefs-lieux, il bénéfice ainsi de la proximité du réseau routier/autoroutier. En outre, l’aéroport IFR des Eplatures tout proche, confère à ce projet un atout non négligeable. [b]Modularité :[/b] Le futur bâtiment inter-entreprises de construction massive, équipé des installations techniques de base, permettra une modularité des espaces intérieurs. A ce stade le projet n'étant pas figé et encore personnalisable, il offre la possibilité aux futurs acquéreurs de jouir de locaux parfaitement adaptés à leurs besoins. [b]L'architecture :[/b] Structure porteuse ponctuelle permettant une modularité des espaces intérieurs. Une hauteur de vide d’étage de 4 mètres pour le rez-de-chaussée et pour le premier étage, destine donc ces derniers à des activités de type production. Orientée au Sud-Ouest, l’attique quant à elle, privilégie l’accueil des bureaux et des différents services. Elle bénéficie d’une terrasse de 160 m2, permettant ainsi, l’aménagement d’un espace extérieur de grande qualité pour les visiteurs et les collaborateurs. Les vitrages généreux permettent un apport optimal de lumière dans les espaces de production. Par ailleurs, l’élément rapporté, permettant l’accès à l’entrée du bâtiment, a été traité de manière contrastée avec l’architecture moderne, épurée et sobre du volume principal, offrant ainsi, une identité et un nom à l’ensemble du projet.

Liste des objets

Situation

Le Crêt-du-Locle une zone interurbaine : Bien que rattaché au Locle, la Mère Commune des Montagnes neuchâteloises, Le Crêt-du-Locle est avant tout une zone interurbaine, sise entre les communes du Locle et de La Chaux-de-Fonds. Les deux cités sont des centres de compétences reconnues, qui se sont développées principalement autour de l'horlogerie et de la construction de machines. Ce savoir-faire très recherché, est à l'origine de la décision de grands groupes industriels de venir s’installer dans les Montagnes neuchâteloises, permettant ainsi des développements dans d'autres domaines, tels que ceux de la robotique, de l'informatique, des télécommunications, du médical, de la chimie, de l'automobile, de la métallurgie fine, de l'aéronautique et même du spatial. Au 31 décembre 2016, le service cantonal de la statistique recensait 178'434 habitants, dont 10'424 loclois et 38'955 chaux-de-fonniers.

Formulaire de contact